I

Le Tao qu’on tente de saisir n’est pas le Tao lui-même ;
le nom qu’on veut lui donner n’est pas le nom adéquat.

Sans nom, il représente l’origine de l’univers ;
avec un nom, il constitue la Mère de tous les êtres.

Par le non-être, saisissons son secret ;
par l’être, abordons son accès.

Non-être et Être sortant d’un fond unique
ne se différencient que par leurs noms.
Ce fond unique s’appelle Obscurité.

Obscurcir cette obscurité,
voilà la porte de toute merveille.

IV

Le Tao est comme un vase,
que l’usage ne remplit jamais.
Il est pareil à un gouffre,
origine de toutes choses du monde.

Il émousse tout tranchant,
Il dénoue tout écheveau,
Il fusionne toutes lumières,
Il unifie toutes poussières,

Il semble très profond,
il parait durer toujours.
Fils d’un je ne sais qui
il doit être l’aïeul des dieux.

XI

Trente rayons convergent au moyeu
mais c’est le vide médian
qui fait marcher le char.

On façonne l’argile pour en faire des vases,
mais c’est du vide interne
que dépend leur usage.

Une maison est percée de portes et de fenêtres,
c’est encore le vide
qui permet l’habitat.

L’Être donne des possibilités,
c’est par le Non-Être qu’on les utilise.

.

Lao-tseu Tao-tö king
Traduction Liou Kia-hway …… Editions Folio Gallimard (2 € )


0 Responses to “+ Tao”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Images de l’Astrologie

Archives


%d blogueurs aiment cette page :